Voici un enjeu qui nous tient à cœur : la réussite scolaire et éducative de tous les enfants.

Depuis près d’un an, nous accompagnons la préfecture des Yvelines qui a engagé un travail d’harmonisation et d’amélioration du management de ses dispositifs de réussite éducative. En particulier, dans un contexte d’enveloppe structurellement baissière, il nous est demandé de mettre en place le dispositif et les indicateurs d’évaluation des 19 dispositifs de la réussite éducative (DRE) du département. L’objectif de la sous-préfète à la ville est de concentrer les financements sur les dispositifs efficaces et complémentaires au droit commun, de l’éducation nationale notamment. Il est aussi de garantir l’égalité de traitement des enfants du département.

En phase sur les objectifs poursuivis, nous le sommes également sur le plan de la méthode. En effet, la sous-préfète nous incite à conduire une démarche participative associant les acteurs de terrain issus des 19 DRE et les équipes de la préfecture. La concertation et l’association des parties prenantes nous permettent de construire un dispositif robuste et accepté d’un commun accord. Elle nous permet également d’orienter le contenu du projet en tenant compte du feed-back des acteurs terrain. La boucle courte et la transform-action jouent à plein.

Alors où en sommes-nous le 30 novembre et quels sont les enjeux du séminaire ? Une première phase du projet a initié une dynamique d’harmonisation des modes de management et de pilotage des PRE. Nous avions en effet constaté, au travers d’une première analyse des chiffres disponibles, des disparités importantes d’un territoire à l’autre, parfois préjudiciables à l’équité de traitement des enfants du département. Nous avons dans un second temps réuni les parties prenantes du projet lors d’un premier séminaire collaboratif le 10 mars 2017 à Mantes-La-Jolie. Ce premier temps fort collectif a permis d’établir le constat partagé des disparités de fonctionnement. Il a également identifié les thématiques clés pour améliorer le fonctionnement et le pilotage des programmes de réussite éducative (PRE). 9 thématiques ont été formulées (cf. encart).

 

LES 6 NOEUDS DE MANAGEMENT DU PROGRAMME DE RELANCE ET D’EVALUATION DES PRE

Au niveau local, dans chaque PRE :

1. Gouvernance : Réinstaller un pilotage local et partenarial des dispositifs PRE ; simplifier la gouvernance locale et éviter les redondances

2. Diagnostic et stratégie : Réaliser le diagnostic territorial des difficultés rencontrées par les populations ; définir les axes stratégiques locaux de chaque PRE et les axes de prescription associés ; éviter les redondances avec les dispositifs de droit commun. Comment analyser les différentes stratégies locales quant à l’âge des enfants pris en charge ?

  • Pourquoi certains territoires privilégient-ils la prise en charge des enfants âgés de 2 à 6 ans ?
  • Quels sont les résultats de l’expérimentation sur la prise en charge des élèves de plus de 16 ans ?

3. Parcours élève : identification, prescription, objectifs et prise en charge, lien avec l’éducation nationale, lien avec les parents, sortie du dispositif, suivi post parcours

Au niveau départemental :

1. Professionnalisation des équipes PRE : Renforcer l’ingénierie et la méthode de travail des équipes PRE ; renforcer le pilotage des prestataires ; renforcer la capacité à mobiliser les cofinancements ; mobiliser les travailleurs sociaux et se recentrer sur le pilotage des dispositifs et des parcours ; formaliser un référentiel PRE

2. Communication et valorisation des dispositifs et des parcours méritants : Renforcer la visibilité des dispositifs du PRE et de ses partenaires ; collecter et diffuser les pépites ; valoriser les parcours méritants

3. Pilotage, animation et évaluation : Animer la mise en réseau des PRE du département, pérenniser l’organisation d’un comité de pilotage ; pérenniser la dynamique des séminaires ; mettre en place la méthode et les outils partagés de l’évaluation ; associer la recherche

 

LES 3 NOEUDS DE CNTENU A TRAITER

1. Santé : Comment impliquer systématiquement le regard d’un expert de santé dans le processus de prescription d’actions de santé ? Comment mieux cibler les prescriptions au plus juste vers les élèves qui en ont besoin ? Quels sont les acteurs à impliquer pour prendre en charge les problèmes psychiques ?

2. Parentalité : Comment redonner confiance aux parents et développer leur compétence parentale pour les associer à la construction des parcours de leurs enfants ? Comment les impliquer systématiquement dans le parcours PRE ? Comment faire le lien avec les politiques de soutien à la parentalité ? Comment renforcer l’implication des parents dans la mise en parcours PRE de leurs enfants ? Comment tenir compte du contexte parfois violent de certaines familles ?

3. Revue des dispositifs : Quels sont les apports des actions de théâtre et de sports ? Quand et comment les prescrire efficacement ? Comment sortir du dispositif coup de pouce alors que les classes de CP sont dédoublées en REP et en REP+ ?

 

Dans la foulée de ce premier temps d’intelligence collaborative, nous avons proposé un référentiel de la réussite éducative qui propose aux équipes de terrain une synthèse de la circulaire référence du sujet et des recommandations de management et de pilotage des PRE. Nous y avons ajouté un outil d’autodiagnostic pour que les équipes puissent se positionner par rapport à cette cible et construire leurs plans d’actions locaux. L’exemple ci-dessous illustre la thématique du parcours enfant.

L’enjeu du séminaire du 30 novembre est donc décisif. Sous les ors de la République, les équipes terrain devront s’approprier ce nouveau cadre de travail et y ajouter les indicateurs d’évaluation de politique publique. Nous leur proposons de reconduire notre méthode d’innovation collaborative et de modifier comme il le souhaite le document. Nous leur demandons également de mener une première itération d’auto-diagnostic et d’initialiser le plan d’actions de leurs dispositifs locaux.

Pari tenu ! Le référentiel et l’outil d’auto-diagnostic ont été appréciés et améliorés par les équipes PRE qui apprécient de surcroit ces temps de recul et d’échanges entre pairs. En faisant le pari de l’intelligence collaborative, la préfecture des Yvelines innove dans l’évaluation et le management d’un dispositif clé pour la réussite des enfants.

Une prochaine étape du projet est ouverte et sera l’occasion de construire et de mettre en œuvre les plans locaux de transformation des 19 PRE. A suivre donc…

 

La réussite éducative dans les Yvelines

Dans les Yvelines, 33% du budget de la politique de la ville sont affectés au programme de réussite éducative soit près de 1,8 millions d’euros permettant d’accompagner 3 625 enfants. Ces programmes sont des dispositifs d’accompagnement personnalisé qui ont pour objectif de prendre en charge la difficulté scolaire pour des enfants de 2 à 16 ans, en complément des dispositifs de droit commun et des solutions proposés par l’éducation nationale. Les actions proposées visent à surmonter ou atténuer les obstacles sociaux, familiaux, psychologiques ou sanitaires qui freinent la réussite des enfants concernés : ateliers de lecture, ateliers sur l’estime de soi, accompagnement des élèves en période d’exclusion scolaire, etc. Les principaux PRE sont situés à Trappes, Les Mureaux, Chanteloup-les-Vignes et Mantes-la-Jolie.